Le livre du moment : Schizophrénie

posté dans Culture(s)

Le livre du moment : Schizophrénie

Schizophrénie, de Frédéric Blanc, deuxième recueil après Les canettes vides : de la bonne poésie et puis une photo de couverture de grande qualité…

Avec les pieds

Je file doux sur les bords de Seine.
Je rame un peu pour gagner ma peine
Dans les longs couloirs du métro
Ou peinard en pédalo.
Aucune importance,
Les pensées vont à pied.
Je suis la ligne avec les sardines.
Je flâne aussi quand la la mer ondine,
Pris dans le flot des voyageurs
Ou chantant sur les hauteurs.
Aucune importance,
Je pense avec les pieds.
Aucune importance,
j’ai les pieds inspirés.
Echappé des gaz d’échappement,
A dos d’âne ou sur le firmament,
Si le chemin se fait la belle,
Les flonflons, les décibels
N’ont plus d’importance,
Je pense avec les pied.
Aucune importance,
Le vers me monte au nez.

Disponible ici : Schizophrénie

Quatrième de couverture :

schizophrénie, parce que je tu il nous faut bien vivre, parce le discours est fou, tordu, tortueux, parce que la terre est plate au ras du front, parce qu’elle est ronde au pré carré de nos têtes, parce qu’ils mettent le travail au centre et le travailleur à la marge, parce qu’il est vieux à quarante ans et qu’il se fringue avec des trous aux fesses, parce que j’essuie mes larmes migrantes dans un bain chaud, parce que la contradiction te sort de l’ennui, parce que le singe est dans nos yeux et que les dieux trimballent leurs gosses au zoo le dimanche, parce que la croissance est une excroissance, parce que mon slip, mon fils et les mômes dans les mines, parce qu’on ne peut vivre d’une seule vie, parce qu’on parce qu’on parce qu’on n’est pas des anges et que le noir de la mer nous berce aussi, parfois,…