La chimie du moment : Tri-x & Xtol

posté dans Argentique

La chimie du moment : Tri-x & Xtol

De la Tri-x donc…

Le Xtol, lui, est un développeur à la « vitamine C » , il est censé être un peu moins toxique que la moyenne de part l’utilisation de phénidone. M’enfin…

Il a aussi la réputation de produire des négatifs nets avec de belles nuances. Il est, enfin, adapté pour des films poussés. C’est ce dernier point qui m’a donné envie de tester ce produit. Le seul réel inconvénient, pour moi, de ce produit est qu’il est livré en poudre et que ça nécessite de préparer la solution de travail. En l’occurrence, je prends le sachet permettant de faire 5L, et à priori, de tirer environ 30 films (dilution 1+1). En réalité il y a deux sachets qu’il faut diluer successivement dans une eau à température ambiante.

Les indications au dos des sachets sont claires. Honnêtement c’est pas compliqué, on dilue comme indiqué les deux sachets.  J’ai quand même un doute sur les doses compte tenu du volume de la poudre, il faudrait mettre un peu moins de 5L d’eau… Mais j’ai jamais eu le courage de me lancer dans le calcul.

J’utilise de l’eau déminéralisée dans une bassine, une fois les dilutions terminées je remise la préparation dans le bidon original d’eau déminéralisée.  il est recouvert pour le garder dans le noir, et,  il repose pendant 24h. Le lendemain je stoque la solution dans deux grandes bouteilles accordéons opaques de 2L, plus une petite de 1L.

La durée de conservation est donnée pour une fourchette de 2 à 6 mois. Ma première production en est à 5 mois de conservation et est toujours active.

 

Rio | Minox 35 GT – Kodak TX400

 

C’est fin, avec des nuances vraiment importantes, l’acutance est moindre qu’avec le Rodinal mais finalement le rendu me parait plus équilibré.

Conclusion

A la dilution de 1+1 le rendu est splendide. C’est fin, avec des nuances vraiment importantes, l’acutance est moindre qu’avec le Rodinal mais finalement le rendu me parait plus équilibré. Et puis finalement ce sont deux rendus distincts qu’il ne faut sans doute pas comparer. Pour ce qui est du traitement poussé c’est spectaculaire, à 3200 iso on obtient un grain relativement fin et encore une fois des nuances splendides. Je dois reconnaitre que je suis assez fan de ce révélateur.

 

LABO

Les dosages

 

  • Xtol 1+1 (9mn pour une Tri-x 400) à 20°
  • Indicet 1+19
  • Superfix Plus 1+3 (3mn)

 

En action

  1. Bain de prémouillage à température (20°) de 2mn.
  2. Bain de Xtol 1+1 de 9mn à 20° avec une  agitation constante durant les 30 premières secondes, puis une agitation toutes les 30s.
  3. Bain d’arrêt.
  4. Bain de fixation 3mn à température (20°) sans agitation.
  5. Rinçage méthode Ilford Bricolée.
    1. 5 inversions + vider.
    2. 10 inversions + vider.
    3. 20 inversions + vider.
    4. Laisser reposer 2 minute puis 20 inversions + vider.
  6. Laisser reposer 2 minute avec de l’agent mouillant.
  7. séchage 2h/3h sur une pince lestée.
Pour info, voici les temps développement pour les films (Tri-x bien sûr) poussés 

@800   -> 10mn
@1600  -> 13mn 25sc
@3200  -> 15mn 50sc

Un exemple à 3200 iso 
 
2016-02-21-0003